fermer

Actions

L’essentiel de notre activité en Antenne Scolaire Mobile consiste à enseigner à un groupe d’enfants (d’une dizaine en moyenne), entre 3 ans et 16 ans.
Chaque séance est organisée en fonction de l’hétérogénéité du groupe en termes d’âges et de niveaux d’acquisitions.
Les activités d’apprentissages sont essentiellement construites en référence au socle commun des connaissances et des compétences :
Si bon nombre d’enfants suivent quelques séances seulement en ASM, pour cause de mobilité (voire de scolarisation ordinaire), ces séances laissent une empreinte certaine dans l’acquisition du métier d’élève et dans la maîtrise des outils d’apprentissage.

Les Antennes Scolaires Mobiles du département du Rhône, rattachées à l’école du Sacré-Cœur du Centre St Marc  agissent en direction des 5 « publics-cibles suivants » :

les grands voyageurs è Ce sont des familles qui se déplacent en grand groupe, en dehors  des aires d’accueil pour entourer un parent malade ou dans le cadre d’une mission.

les familles itinérantes isolées è Ces familles se déplacent sur un territoire limité, souvent au gré des autorisations temporaires de stationnement accordées par les municipalités, que ce soit ou non sur des Aires d’accueil.

les adolescents décrocheurs accueillis au collège, deux demi-journées par semaine, nous scolarisons dans un collège des adolescents ayant quitté le chemin de l’école. Des élèves souvent en trop grand retard dans leurs acquisitions pour trouver leur place en classe ordinaire, souvent avec des troubles de comportement difficiles à « gérer » dans un groupe classe de 30 élèves …, n’accordant que peu de sens aux apprentissages dispensés en collège.

les enfants rroms en grande précarité è Ces enfants vivent (survivent) dans des conditions extrêmes : hygiène, nourriture, froid, pluie, habitat en planches, tôles, cartons, dans des voitures parfois. Aller à l’école est un véritable challenge chaque matin.

les enfants demandeurs d’asile. En partenariat avec Forum Réfugiés, nous scolarisons des enfants demandeurs d’asile, avant que les familles ne rejoignent les CADA (centres d’accueil des demandeurs d’asile). Ils sont originaires de divers pays en crise : Albanie, Angola, Kosovo, Afghanistan, RD du Congo, Egypte, Azerbaïdjan, Palestine, Lybie, Syrie, Russie, Arménie, Ukraine, …

 

Nos Missions demeurent très diverses et varient au fil de l’année scolaire. La souplesse de notre fonctionnement permet des réponses adaptées en fonction des besoins générés par des situations qui évoluent et la présence sur notre territoire de populations souvent renouvelées.

Dans la totale application des circulaires de 2012 - relatives à la scolarisation des enfants de famille itinérante, des enfants allophones, au rôle des CASNAV - notre travail se construit en lien étroit avec les services de l’Education nationale, en parfaite adéquation avec les  valeurs portées par notre établissement, notre Tutelle et l’Enseignement catholique.

« Les enseignants en antenne scolaire mobile sont ainsi conduits à réaliser des actions de médiation et d'accompagnement à la scolarité. »

C’est donc bien cette mission temporaire de scolarisation que nous effectuons auprès des élèves que nous rencontrons et qui vivent au sein de familles dont la relation au système scolaire est précaire (soit du fait des conditions de vie, soit du fait de l’histoire, de la culture familiale). Nous n’avons de cesse au fil de nos interventions de susciter cette envie pour l’école, de préparer enfant et famille à rejoindre « le droit commun ». Nous conduisons ces actions de médiation et d’accompagnement à la scolarité chaque fois que cela est possible.